Du 14 Avril au 14 Juin 2016

IMG_8559Décrire de façon succincte un pays aussi étendu que le continent européen ne permettrait pas de rendre justice à cette contrée si belle qu’est l’Australie. La diversité des paysages et l’immensité du territoire nous ont surpris chaque jour et émerveillés par tant de beauté encore sauvage.

L’Australie offre une belle palette de couleurs et panoramas divers allant des forêts tropicales vertes et humides aux plaines sèches bordant les falaises et la mer. Sur la route ce sont de nombreuses nuances de jaune: l’ocre de la roche lorsque le soleil est au zénith, l’orange de la piste qui crisse sous nos pneus, le blond de l’herbe brûlée, l’or des plages de sable s’étendant à perte de vue.

Au volant de notre van nous avons pris la route du Sud de l’Australie, à Adélaide, pour rallier Cairns au Nord-Est, en longeant la côte.

IMG_9434La grandeur des paysages nous a parfois laissés pantois. Dans le parc national des Grampians après quelques heures de marche dans un canyon notre chemin a débouché sur un sublime point de vue surplombant
des forêts sur des kilomètres avant qu’elles ne se fondent à la ligne d’horizon.  Les Blue Mountains à l’Ouest de Sydney ainsi que la formation rocheuse des Three Sisters offrent également des paysages à couper le souffle. Un autre sentier nous a menés à travers des arbres et fougères tropicaux avant de déboucher au pied d’une imposante cascade d’une centaine de mètres. Et que dire des nombreuses rivières et lacs à l’eau limpide et fraîche qui invitent au bain après une longue journée de randonnée. Une belle récompense avant de préparer le camp pour la nuit.

IMG_8413En Australie si tu ne viens pas vers le kangourou le kangourou viendra à toi. Alors que nous étions à sa recherche dès le second jour de notre périple il s’est imposé à nous dans la lumière déclinante du jour. Comme un privilège rare il nous a accordé quelques bonds et a disparu dans les dernières lumières du crépuscule. D’abord ravis comme des gosses d’avoir assisté à un tel spectacle nous avons vite déchanté en découvrant les centaines de vagabonds errant et sautant dans les plaines et parfois traversant la route sans se soucier de nous.

Nombreuses ont été les rencontres animales. L’Australie renferme quantités d’espèces libres de tout mouvement au milieu des Hommes isolés parfois dans des fermes au coeur des terres ou regroupés dans de grandes villes côtières.

Après la magnifique Great Ocean Road et ses Douze Apôtres bordant la mer nous avons savouré les charmes de Melbourne: son Victoria Market, ainsi que Hosier Lane la rue des graffitis, ou la pure expression du street art sans entrave. Puis nous avons été séduits par la baie de Sydney dans laquelle nous avons assisté, depuis l’imposant pont d’Harbour, au balai quotidien des bateaux autour du célèbre opéra de Sydney, véritable prouesse architecturale telles les voiles  gonflées d’un navire qui prend le large.

Les belles plages au charme balnéaire nichées au coeur de la ville contrastent avec l’effervescence des boulevards du centre d’affaires.

Autour de Brunswick Street à Melbourne ou du Rocks à Sydney les petits cafés cosys dans lesquels on vous sert des pâtisseries à l’influence très européenne participent aussi à l’atmosphère chaleureuse de ces villes.

Dans les terres plus reculées, de grands feux de joie ont animé nos soirées s’éternisant dans les ténèbres de la nuit. Deux mois durant nous avons été bercés par les bruits nocturnes des animaux et de la nature reprenant leurs droits une fois le soleil couché. A notre réveil nous découvrions de magnifiques spectacles face à la mer, dans de belles pâtures d’herbes grasses ou à l’ombre des pins.

Les routes nous ont menés dans des petits coins de paradis perdus au milieu d’une végétation riche et parfois hostile au premier abord. L’inhospitalité de certains coins d’Australie n’est plus une légende depuis longtemps. Regorgeant d’animaux peu avenants comme les crocodiles d’eau de mer ou les brown snakes nous avons parfois eu quelques frayeurs et n’avons plus osé nous baigner dans la mer passé Noosa Beach. Malgré une eau turquoise réchauffée par le soleil et des plages de sable blanc bordées de palmiers on est vite dissuadé de plonger, découragé par les panneaux indiquant la prolifération de méduses ou les avertissements sur la présence de crocodiles. Mieux vaut admirer les paysages avec distance et passer son chemin pour une baignade.

IMG_0337

Mais l’on ne résiste pas à la tentation dans les Whitsundays bordées par la majestueuse barrière de corail, sa multitude de couleurs et la profusion de la faune aquatique. Une mini croisière en catamaran nous offre de nouvelles sensations avec le bercement des eaux calmes et les bourrasques de vent et d’eau salée. Nous voguons vers les îles, explorons les fonds marins, marchons sur la plage de Whitsunday réputée pour avoir le sable le plus cristallin du monde.

Quand prennent fin ces trois jours de bonheur au rythme des vagues et du vent le retour sur la terre ferme parait plus triste et nous fait tanguer.

8000 km et 60 jours après le début de notre séjour c’est avec un petit pincement au coeur que nous avons rendu notre fidèle serviteur. Des belles autoroutes désertiques aux pistes de terre chaotiques en passant par des routes de gravillons glissantes notre van ne nous aura jamais laissés dans la détresse et nous aura permis de parcourir un beau pays.

IMG_8090

  1. juliette moussel

    waouh ça fait rêver!! on va peut être même d’ici 2 ans essayer d’y aller pour voir la soeur de wandrille et découvrir ce beau pays 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *