Les Boulevards de MoscouL’arrivée à Moscou nous laisse pantois. Les bâtiments sont démesurément grands, les rues ont 4 voies dans chaque sens si ce n’est plus. Là-bas les voitures sont reines et les piétons attendent pour traverser ou passent par les passages sous-terrains.

Sortie de nuit pour repérer un peu les lieux. Nous sommes interpellés par l’intérieur d’un bâtiment. Derrière les grandes fenêtres nous devinons de beaux lustres suspendus à des plafonds hauts, peints et parés de moulures et dorures. Cet ensemble richement décoré limite baroque abrite ni plus ni moins qu’une sorte de supermarché. Nous sommes dans l’épicerie Elisseïev. Imaginez-vous faire vos courses dans la galerie des glaces de Versailles…

Le lendemain, grosse impression devant la place rouge. Les bâtiments qui l’entourent sont imposants et majestueux. Devant nous s’élèvent les remparts du Kremlin, rouge brique, hauts et bien gardés par les Moscovites. Les plates-bandes sont bien entretenues et fleuries, pas un papier ne traîne. Nous nous dirigeons vers la cathédrale Saint Basile-le-Bienheureux. Ses bulbes multicolores aux couleurs vives qui ornent chaque tour en mettent plein la vue.

Au détour d’une rue nous tombons sur un bâtiment qui s’apparente aux Galeries Lafayette. On y repère la plupart des enseignes de luxe, le décor est posé, le ton est donné. L’édifice s’étend sur une centaine de mètres, trois niveaux reliés par des escaliers en marbre et ouverts en terrasses, le tout sous une grande verrière lumineuse. Ce sont trois galeries qui se suivent. Nous sommes dans le fameux Goum de Moscou, un endroit assez chic où les Russes y trouvent ce qu’il y a de plus élégant et raffiné.

Le Goum

Pause déjeuner dans un petit resto prisé par les Moscovites. Nous commandons à vue les célèbres business lunchs.

Ensuite petite marche jusqu’au musée des arts européens où sont exposées de très belles toiles de Degas, Matisse, Picasso, Cezanne, Toulouse Lautrec, Van Gogh et autres grands artistes.

Nous quittons notre auberge de bonne heure et toujours de bonne humeur pour le quartier plus populaire de Kitai Gorod. Au programme aujourd’hui, visite du Kremlin et du clocher d’Ivan le Grand pour une vue sur Moscou au-dessus des toits. Nous pénétrons dans les jardins du Kremlin après un contrôle aux rayons X. Les endroits réservés aux touristes sont bien délimités et des hommes postés à chaque recoin veillent en plus des nombreuses caméras de surveillance. Nous entrons dans différentes cathédrales et apprécions les peintures et icônes qui ornent les murs sans laisser un seul espace vierge. Au sommet du plus haut clocher s’étale la ville de Moscou devant nous. C’est une belle et grande, très grande ville. La rivière Moskova sillonne tranquillement en son centre tandis que le reste de la capitale fourmille. Au loin brillent les bulbes dorés des églises.

Vu sur Moskova

 

Sur le chemin du retour nous croisons un tramway sorti de nulle part comme s’il avait traversé les temps. Il ressemble à un vieux van VW en plus long et contraste avec les grosses berlines, voitures avec chauffeur et autres Hummers qui se suivent et montent à 80 km/h devant des piétons aux aguets. Pas question d’essayer de passer au rouge et de marcher en dehors des clous. Si ce n’est pas un policier c’est le Klaxon d’une de ces voitures qui vous rappelle vite à l’ordre.

En revenant nous faisons un crochet pour voir le fameux café Pouchkine crée de toute pièce à la suite de la chanson de G. Bécaud. Bien que ce café soit relativement récent, l’intérieur fait ancien et les murs sont recouverts de bibliothèques où sont posés des livres et objets décoratifs des siècles passés. Il y règne une atmosphère d’un autre temps comme s’il s’était arrêté.

Aujourd’hui nous décidons de prendre nos billets pour le Transsibérien en direction d’Irkoutsk et de visiter le métro de Moscou.

Allégés de notre première mission qui nous aura bien pris deux heures nous partons vers les entrailles moscovites…

Le métro de Moscou est un musée à lui seul, il regorge de murs en marbre du rose au vert en passant par le blanc et le gris. A chaque station c’est un spectacle pour les yeux. Dans l’une on découvre de magnifiques arcades abritant des statues à taille humaine représentant des travailleurs, des soldats ou des parents portant leur enfant. Dans une autre ce sont des vitraux très colorés avec des motifs floraux qui nous accueillent. A la station suivante on découvre des mosaïques avec des figures historiques telles que Lénine ou des symboles forts comme le marteau et la faucille. Nous papillonnons d’un métro à l’autre au milieu de la foule qui ne prête plus attention à toute cette beauté, déjà trop habituée sans doute.

Nous revenons à la surface pour voir s’imposer devant nous un énorme colosse, le ministère des Affaires Etrangères. Il n’est pas spécialement haut mais incroyablement larges et massif. Une belle allégorie du pouvoir russe imposant, froid, carré. L’architecture communiste stalinienne dans toute sa splendeur ou sa lourdeur, à voir…

Le lendemain nous faisons une pause dans un café où on ne paie pas sa consommation mais le temps passé sur place. On se sert un thé, on prend un gâteau, on discute, on rencontre de nouvelles personnes, on lit dans un cadre calme, petite musique de jazz en fond ou la valse à 100 temps de Brel. Les meubles viennent de bric et de broc, les objets autour sont hétéroclites et posent une ambiance cosy et intimiste. Nous nous retrouvons sur la scène d’un tournage pour une émission de cuisine. Un moment improbable de détente et de plaisir…

Nous finissons notre séjour en flânant au sud du Kremlin dans un quartier encore inexploré. Il fait beau et nous chauffons au soleil, le temps est parfait pour une promenade dans un parc qui débouche le long de la Moskova et sur une galerie d’art en plein air. Nous déambulons en passant d’une oeuvre à l’autre, ça va de la nature morte aux paysages hivernaux moscovites en passant par des représentations de Montmartre.

Un moment reposant qui vient clore notre découverte de la mégalopole moscovite.

Soline et Christophe à Moscou

 

  1. Inès et Jayjay

    Gros bisous depuis st Petersbourg, où on a également pu voir la démesure et les cafés cosy! La ville nous a beaucoup plu. On a pu aussi démystifier la froideur russe avec quelques gentilles personnes ! Maintenant place aux fêtes de noël
    On pense à vous 😉 fêtez ca bien Inès et Jayjay

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *